En Bretagne comme ailleurs, l’écologie se conjugue avec Avenir

Il n’y a pas encore de groupe écologiste au Conseil Régional de Bretagne et pourtant, les «écologistes» étaient sur toutes les lèvres des élus régionaux lors de la dernière session du 9 avril dernier.

Sans doute faut-il deviner derrière ces propos beaucoup de tactique politicienne, pour se revendiquer «écologiste du réel» par opposition aux «idéologues hors-sol» que nous serions.

Sans doute, surtout les mêmes qui ne se sont jamais démarqués d’un discours dominant, se disent qu’il est temps de cliver, en opposant par exemple écologie et emploi.

Alors nous voulons rassurer tout le monde. Notre liste poursuit l’objectif simple de solder une fois pour toutes ces vieilles oppositions surannées.

Oui, figureront sur nos listes des écologistes des villes et des écologistes du monde rural.

Oui, figureront aussi d’autres familles de la gauche bretonne, par exemple des fédéralistes, militants de la culture bretonne, auréolés d’une victoire puissante cette semaine, et à laquelle nous avons contribué. Rappelons que c’est le texte tel que modifié par le groupe écologiste du Sénat qui a été adopté « conforme » pour préserver nos langues régionales ce mercredi.

Oui au final, notre liste sera la convergence d’actrices et d’acteurs politiques, associatifs, engagés sur tous les territoires de Bretagne.

C’est aussi dans cet esprit que se construit notre projet politique, conscient de l’inédite crise sociale qui touche aussi notre Région. Nous refusons d’opposer crise sociale et crise environnementale, tant résoudre l’une sans l’autre n’a pas la moindre de chance de réussir ni le moindre sens.

Les Bretonnes et les Bretons veulent prendre leur destin en main, car ils savent qu’ils ont la capacité de porter une ambition qui profite à tous et à chacun. C’est notre combat durant cette campagne que de convaincre que le combat écologique n’est punitif que dans la bouche d’orateurs tentant de conserver leur « clientèle ».

Pour nous la Bretagne d’Avenir, c’est un peuple solidaire, une mer et une terre respectées, une ambition partagée. Ce sont des équilibres métropoles / villes moyennes / monde rural, Est/Ouest, Littoral/Centre Bretagne rétablis, ce sont des services publics organisés pour et avec les Bretons.

Une Bretagne d’Avenir, c’est une Bretagne où les décisions essentielles sont prises dans un cadre démocratique par les Bretonnes et les Bretons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.