La liste Bretagne d’Avenir entend créer 200 000 emplois en Bretagne en investissant dans la transition écologique

Même si la Bretagne est plutôt préservée par la crise économique, elle est confrontée à un problème d’emploi. Elle comptabilise encore 150 000 chômeuses et chômeurs au premier trimestre 2021. Un chiffre qui masque les nombreux emplois faiblement qualifiés, mal rémunérés et exercés dans des conditions difficiles, en particulier dans la production alimentaire et industrielle.

Aujourd’hui, les enjeux climatiques appellent une nécessaire redéfinition de notre modèle économique. La liste Bretagne d’Avenir fera de l’économie une priorité de son mandat. Elle créera 200 000 emplois en Bretagne d’ici à 2030 en investissant dans les filières d’avenir.¹

Les aides régionales seront réorientées vers la création d’emplois durables, via la conditionnalité à des objectifs de maintien de l’emploi et d’impacts environnementaux et sociaux. Plusieurs filières d’avenir feront l’objet d’investissements massifs et sécurisés sur le moyen et long terme : la transition énergétique de l’économie, la rénovation énergétique des logements et bâtiments, la mobilité durable, en particulier les trains, l’économie circulaire et la gestion des déchets, la transition agricole et alimentaire, ainsi que le numérique responsable.

Pour Claire Desmares-Poirrier, “la transition écologique de l’économie est une formidable opportunité pour la Bretagne de devenir un acteur majeur des transitions nécessaires. Les emplois que nous créerons, durables et porteurs de sens, seront au service de la préservation des écosystèmes, du développement humain et de l’aménagement équilibré des territoires”.

Les principales actions de Bretagne d’Avenir pour développer l’emploi avec la transition écologique :

○ Encourager l’innovation, notamment à travers un réseau d’incubateurs, de pépinières et de tiers-lieux sur tout le territoire
○ Préparer la transition et la reconversion, notamment à travers l’analyse prévisionnelle des besoins et la formation
○ Accompagner spécifiquement les TPE/PME et porteurs de projets, notamment les femmes et les jeunes, pour accompagner l’économie qui émerge
○ Miser sur l’économie sociale et solidaire et l’économie circulaire
○ Aider les entreprises qui souhaitent se relocaliser en Bretagne
○ Donner l’exemple avec une commande publique 100% écologiquement et socialement responsable


¹ Ce chiffre est basé sur l’étude Reloc’h parue en avril 2021, ainsi que sur la déclinaison régionale des dernières études nationales attestant d’un lien direct entre transition énergétique et création d’emplois, en particulier les études de l’Institut Négawatt.

Laisser un commentaire