La liste Bretagne d’Avenir officialise les quatre premiers candidats et candidates de sa liste régionale pour le département de l’Ille et Vilaine

La liste Bretagne d’Avenir porte l’ambition d’un projet collectif et rassembleur pour une Bretagne écologique, autonome et solidaire. Conduite par Claire Desmares-Poirrier, candidate à la présidence du Conseil Régional, la liste avait désigné ses têtes de liste par département en janvier dernier. Il s’agit de Claire Desmares-Poirrier pour l’Ille-et-Vilaine, de Ronan Pichon pour le Finistère, de Valérie Tabart pour les Côtes d’Armor et de Gael Briand pour le Morbihan.

Le comité de campagne qui s’est tenu lundi 19 avril 2021 a arrêté le nom des quatre premiers candidats et candidates de la liste Bretagne d’Avenir pour le département d’Ille et Vilaine. Composée de profils aux compétences variées et complémentaires, l’équipe qui conduira les élections régionales en Ille-et-Vilaine entend porter haut, pendant la campagne électorale et tout au long du mandat à venir, les valeurs de l’écologie, de la solidarité et de l’autonomie au service d’une Bretagne pleinement engagée dans l’action contre un dérèglement climatique aux multiples conséquences négatives sur la vie des Bretonnes et des Bretons.

Dans l’Ille-et-Vilaine, nous entendons particulièrement agir pour :
– gérer la crise socio-économique de l’après COVID qui sera le 1er défi du futur exécutif.
– construire le monde d’après qui sera l’opportunité de s’engager dans une réelle transition écologique et encourager la relocalisation des activités économiques stratégiques pour être plus autonome et résilient.

– donner la priorité en matière de mobilité aux déplacements du quotidien et en réduisant l’impact carbone. Cela passera par la réouverture et la modernisation de lignes de TER, par le fret ferroviaire, maritime et fluvial, par la décarbonation des transports routiers et par la création d’un grand plan vélo régional.
– identifier et offrir des alternatives aux déplacements.
– La réunification de la Bretagne et une région disposant de compétences élargies et d’un budget renforcé, pour permettre un meilleur équilibre entre les territoires et lutter contre la concentration des populations et des activités dans les métropoles dont les effets sont néfastes.

– Reconquérir la qualité de l’eau : Seules 3 % des masses d’eau de surface (rivières, ruisseaux et lacs) du département sont classées en bon état écologique, selon l’Agence de l’eau Loire-Bretagne. On ne peut pas se satisfaire de cette situation. Nous allons mettre en oeuvre une politique pour réussir cette reconquête en incluant la réduction des nitrates et la sortie de pesticides pour atteindre l’objectif ambitieux de 100% des masses d’eau en bonne qualité d’ici 2027.
– Pour cela, nous devons changer de cap et réorienter le modèle agricole breton en concertation avec les agriculteurs. En les accompagnant dans une transition agro-écologique, afin d’opérer une montée en gamme des agricultures bretonnes (AOC, AOP, Label Rouge, IGP, Bio), pour une alimentation saine et de qualité, plus respectueuse et rémunératrice pour les agriculteurs.

Par ordre croissant d’ordonnancement (ci-après), il s’agit pour le département d’Ille et Vilaine de :

 

 

Claire Desmares-Poirrier

Claire Desmares-Poirrier. Diplômée en science politique, Claire Desmares-Poirrier est une entrepreneuse de 37 ans. Elle a repris depuis dix ans, avec son mari, une ferme à Sixt-sur-Aff convertie depuis en bio et a créé sur place un café-librairie. Elle est également l’autrice d’un ouvrage paru en juillet 2020, intitulé “L’Exode Urbain, Manifeste pour une ruralité positive”. Chef de file d’Europe Ecologie Les Verts en Bretagne, elle a reçu, le 28 novembre 2020, l’investiture des partis écologistes et fédéralistes de Bretagne (EELV, ESNT, UDB, Nouvelle Donne et Bretagne Ecologie) pour conduire la liste de rassemblement Bretagne d’Avenir / Dazont Breizh, à l’occasion des élections régionales 2021.

 

 

Loïc Le Hir est ingénieur divisionnaire dans la fonction publique de l’Etat, dans le domaine de l’informatique. Âgé de 53 ans, il est marié, père de deux enfants et vit à l’Hermitage (35) où il a été conseiller municipal pendant dix ans. Adhérent à EELV depuis 2014, il est également membre du conseil politique régional. Depuis longtemps investi dans les associations, il est par ailleurs très engagé en faveur de la protection de l’environnement et de la biodiversité. Il a milité activement contre le projet de centre commercial Open Sky de Pacé qui a récemment été abandonné. Il est également, à ses heures perdues, apiculteur amateur. Il est en deuxième position sur la liste pour l’Ille et Vilaine.

 

Ana Sohier est directrice adjointe dans un syndicat mixte au sein de la fonction publique territoriale. Agée de 39 ans, originaire du Centre Bretagne, elle est diplômée en histoire contemporaine et management public. Ses travaux de recherche ont donné lieu à la publication d’un ouvrage sur l’acculturation patriotique et guerrière à l’école publique en Bretagne entre 1870 et 1918. Membre de l’Union Démocratique Bretonne, elle a été, de 2008 à 2020, conseillère municipale à Rennes chargée du patrimoine et de la politique linguistique. Elle est très engagée en faveur de la protection du patrimoine et milite pour une déconcentration urbaine au profit d’un meilleur équilibre entre les territoires bretons. Elle est en troisième position sur la liste pour l’Ille et Vilaine.

 

Goulven Oillic est coordinateur des filières Bio et restauration collective au sein du réseau Initiative Bio Bretagne. Âgé de 46 ans, pacsé et père de deux enfants, il vit à Marpiré dans le canton de Vitré. Géographe de formation, il a une bonne connaissance du fonctionnement et des compétences des différentes collectivités territoriales. Militant Attac depuis plus de 20 ans en faveur de la justice sociale et de la cause écologique, il a été membre du conseil d’administration d’Attac à Alençon (61) sur les questions agricoles dont il a une grande expérience. Il est membre du syndicat Solidaires et oeuvre à la défense de la protection environnementale et culturelle bretonne. Il est en quatrième position sur la liste pour l’Ille et Vilaine.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.