La liste Bretagne d’Avenir officialise les quatre premiers candidats et candidates de sa liste régionale pour le département des Côtes-d’Armor.

La liste Bretagne d’Avenir porte l’ambition d’un projet collectif et rassembleur pour une Bretagne écologique, autonome et solidaire. Conduite par Claire Desmares Poirrier, candidate à la présidence du Conseil Régional, la liste avait désigné ses têtes de liste par département en janvier dernier. Il s’agit de Claire Desmares-Poirrier pour l’Ille et Vilaine, de Ronan Pichon pour le Finistère, de Valérie Tabart pour les Côtes d’Armor et de Gael Briand pour le Morbihan.

Le comité de campagne qui s’est tenu lundi 19 avril 2021 a arrêté le nom des quatre premiers candidats et candidates de la liste Bretagne d’Avenir pour le département des Côtes-d’Armor. Composée de profils aux compétences variées et complémentaires, l’équipe qui conduira les élections régionales dans les Côtes-d’Armor entend porter haut, pendant la campagne électorale et tout au long du mandat à venir, les valeurs de l’écologie, de la solidarité et de l’autonomie au service d’une Bretagne pleinement engagée dans l’action contre un dérèglement climatique aux multiples conséquences négatives sur la vie des Bretonnes et des Bretons.

Dans les Côtes-d’Armor, nous entendons particulièrement agir pour :
l’emploi en structurant les filières d’avenir (transition énergétique, économie circulaire, numérique, économie maritime durable…), en soutenant les secteurs touristiques, culturels, associatifs, des bar-restaurants.…fragilisés par la crise sanitaire et en promouvant un nouveau modèle agricole, respectueux des équilibres naturels, au service d’une alimentation de qualité pour les bretons et bretonnes et pourvoyeur d’emploi.
le logement en soutenant leur rénovation énergétique utilisant des matériaux biosourcés et le réemploi, en actionnant des leviers pour favoriser l’accès aux jeunes et aux plus modestes dans les secteurs tendus et en aidant les collectivités et les particuliers à rénover la vacance du patrimoine ancien.
la santé et l’environnement en s’attachant à la conversion écologique de l’ensemble de l’économie pour préserver les ressources naturelles et en favorisant une économie qui soit peu émettrice de gaz à effet de serre pour lutter contre le réchauffement climatique.
le transport, en offrant des alternatives à la voiture pour les déplacements du quotidien (réouverture de la ligne Auray-St Brieuc, transport en commun décarboné, plan vélo…) et contribuer ainsi au rééquilibrage entre territoires ruraux et urbains, entre centre Bretagne et littoral

Par ordre croissant d’ordonnancement, il s’agit pour le département des Côtes-d’Armor de :

Valérie Tabart pour le département des Côtes d’Armor (22). Agée de 47 ans, Valérie Tabart a été coordinatrice régionale puis secrétaire générale nationale du MRJC, mouvement de jeunesse et d’éducation populaire. Elle est depuis 20 ans à la tête d’une entreprise artisanale, qui fabrique des moulins à farine destinés à l’agriculture paysanne et biologique. Elle a été maire de la commune de Laurenan de 2009 à 2020 et co-présidente du réseau Bruded, Bretagne Rurale et Rurbaine pour le développement durable. Praticienne du développement local rural, elle a impulsé de nombreuses réalisations novatrices pour dynamiser le territoire du Centre Bretagne : rénovation écologique, commerce alimentaire associatif, démarches participatives. Elle est membre d’Ensemble Sur Nos Territoires.

 

Nil Caouissin est professeur d’histoire-géographie et de breton. Âgé de 30 ans, il vit à Cavan. Membre de l’Union Démocratique Bretonne, il en a été le porte-parole de 2014 à 2019. Il est l’auteur de “Rennes saturé, une croissance à partager” et plus récemment (mars 2021) du “Manifeste pour un statut de résident en Bretagne”. Il est un fervent défenseur de la langue bretonne qu’il a apprise en cours du soir puis en formation longue et qu’il enseigne aujourd’hui en collèges et lycées publics dans le Trégor-Goëlo. Il est deuxième sur la liste pour le département des Côtes-d’Armor.

 

 

Sylvie Bourbigot est ingénieure informatique, actuellement en disponibilité. Âgée de 61 ans, Bretonne et Vosgienne d’origine, elle vit à Perros-Guirec depuis plus de 30 ans où elle a fait le choix de s’enraciner après avoir résidé dans plusieurs régions de France. Syndicaliste, écologiste aux convictions profondément ancrées, elle est une adhérente active de EELV et de collectifs de défense de l’environnement, du social et de la solidarité. Elle a été élue conseillère municipale et vice-présidente (Economie Sociale et Solidaire, Espaces Naturels Sensibles) au conseil départemental. Elle milite pour une écologie politique associée à une forte décentralisation régionale pour envisager un avenir serein en Bretagne. Elle est en troisième position sur la liste des Côtes-d’Armor.

William Lajeanne vit à Binic, petite ville touristique des Côtes d’Armor. Titulaire d’un master en mathématiques et informatique, il a travaillé dans l’ingénierie avant de reprendre des études en philosophie à l’université de Rennes 1. À 31 ans, il fait partie de cette génération qui, si rien n’est fait urgemment, subira pleinement les conséquences du changement climatique. Pour lui la Bretagne, celle des territoires et des citoyen.nes, est un échelon précieux et essentiel pour porter les transitions. Engagé chez Europe Ecologie Les Verts depuis 2015, il codirige, depuis quatre ans, la Commission nationale pour une société post-croissance et est membre du Bureau Exécutif Régional depuis l’année dernière. Il est en quatrième position sur la liste.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.