Pour une Bretagne d’entrepreneuses et d’entrepreneurs à impacts !

Nous sillonnons le territoire et nous le constatons au quotidien : notre région est pleine d’énergies et d’initiatives tournées vers l’avenir. Elle est forte d’acteurs soucieux du sens de leurs démarches. La rencontre organisée ce mercredi par le Mouvement impact France Bretagne en a encore fourni la preuve. Les échanges ont porté sur trois sujets inscrits au cœur de notre projet pour une Bretagne d’avenir.

 

1- Pour une Bretagne pionnière et entrepreneuriale 

 

Entreprendre, c’est proposer de nouvelles solutions à des problèmes de société.

Nous croyons en un territoire d’entrepreneurs et d’entrepreneuses, au service du développement local. Notre Région plus fédérale dans son fonctionnement, plus démocratique et ouverte à l’attention des citoyens et citoyennes, s’appuiera sur les porteurs d’initiatives pour répondre aux enjeux actuels tout autant qu’elle sera à leur côté pour les soutenir et les accompagner. Nous en sommes convaincus : la capacité d’entreprendre est aussi un indicateur de bonne santé démocratique. C’est une façon de participer, de contribuer à résoudre des problèmes et de créer de la richesse.

 

Nous souhaitons renforcer les dispositifs bretons d’accompagnement à l’entrepreneuriat et développer l’esprit d’initiatives auprès des lycéens et des étudiants, en particulier.

 

2- Pour une Bretagne inclusive 

 

Ne nous voilons pas la face, l’entrepreneuriat n’est pas accessible à tous et partout.

 

Nous croyons que le droit à entreprendre est un droit citoyen. L’économie appartient à celles et ceux qui la font. S’il y a l’envie, chaque personne devrait avoir la possibilité de créer une activité qui correspond à ses valeurs et qui répond à un problème de société.

L’entrepreneuriat peut être une voie d’émancipation dans un parcours professionnel. Cette voie ne doit être réservée ni à un territoire, qui serait fatalement métropolitain par une lecture fantasmée du « mythe » de la polarisation, ni à un secteur d’activité, que serait une filière numérique idéalisée à côté des innombrables opportunités que représentent les filières d’avenir dans leur diversité, ni à une catégorie sociale, que seraient les hommes ou les « CSP + » sur-diplômées.

 

Nous sommes déterminés à relever le défi de la confiance et de l’emploi, pour toutes et tous, en particulier celles et ceux qui en sont le plus éloigné.es et en ont le plus besoin. Avec tous les partenaires engagés sur le territoire, nous voulons accorder une attention particulière à l’entrepreneuriat des femmes, des jeunes ou des personnes éloignées de l’emploi. Cela passe aussi par la vigilance portée aux territoires où l’écosystème d’accompagnement est encore fragile.

 

Nous souhaitons renforcer le réseau des partenaires accompagnant les entrepreneuses, les jeunes entrepreneurs et demandeurs d’emploi en création d’entreprise. Développer des dispositifs permettant leur accès au financement de leurs projets (Business Angel au féminin, facilitation du recours à l’emprunt pour les publics fragiles). Assurer un accès à ces dispositifs PARTOUT en Bretagne.

 

3- Pour une Bretagne d’entrepreneuses et d’entrepreneurs à impact

 

L’entrepreneuriat doit faire sens et s’inscrire en cohérence avec la Bretagne écologique et solidaire que nous voulons voir prospérer.

Le cap que nous souhaitons fixer pour l’économie régionale est une formidable opportunité pour l’emploi et pour tous les entrepreneurs et entrepreneuses. Nous visons la création de 200 000 emplois directs et indirects, de qualité et porteurs de sens, en accélérant la transition écologique et solidaire de l’économie. Nous souhaitons également engager un Plan massif de relocalisation de l’économie.

 

Filières de transition et de relocalisation : nous souhaitons particulièrement conforter les initiatives entrepreneuriales suivant ces deux axes, tout en accompagnant les entreprises de l’économie « conventionnelle » dans leur transition.

 

Nous voulons orienter les formations, les financements et dispositifs d’accompagnement à la création d’entreprises vers les filières d’avenir. Accompagner les entreprises existantes dans le cadre de contrats de transition écologique, en conditionnant l’accès aux aides régionales.

 

Les idées ne manquent pas, l’énergie non plus : faisons de la Bretagne une terre d’entrepreneuses et d’entrepreneurs à impacts !

 

Laisser un commentaire